Pratique
Documents bretons
ARCHIVES
DE BRETAGNE
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Familles - Coettredrez
COETTREDREZ de

1426 : métayers à Pleyben et Lothey, noble à Lanmeur ( Tréguier ) ( l’aîné de Boiséon et ses frères ).

AD22 -    E1002 :
    1454 : Aveu de Roland de Coetredrez mari d’Adelise de la Forest.

AD44 -    B1145 :
    1455 : noble écuyer Yvon de Quoethedrez fils aîné et principal héritier et noble de défunte dame Margilie de Tyvaranlen sa mère morte au mois de décembre 1454. Minu à Charles Le Camus receveur de Châteaulin : le manoir de Pennault en Pleyben, le moulin bleret, le moulin fouleret dudit manoir. Passé par Jehan Floch le jeune.
16X1471 : minu du rachat de Yvon sieur en son temps de Coetredrez et de Pennault par noble dame Jehanne de Poulmic dame desdits lieux de Coetredrez et de Pennault comme tutrice et garde de noble écuyer Yvon de Coetredrez son fils aîné en elle procréé dudit défunt, à Yvon Poullès receveur de Châteaulin, mort environ le 15IX derrain. Passé par Alain Olivier et G. Menou.

BN    F11531 :
p.378 :    10VI1400-7I1401 : rachats de Morlaix et Lanmeur : Margelie de Boiséon, morte en avril 1401, rachat reçu de Hervé de Coetredraez, son fils et principal hoir.
P.O.798 : art. Coetlogon :
Coetredrez : d’argent au lion de gueules écartelé de Charruel.

Lobineau :
col.927 :    1419 : voyage du duc à Rouen : le sieur de Coethedrez.

Rosmorduc : art. Boiséon :
    5VII1392 : Acte entre Margellye de Boyséon, veuve de Messire Hervé de Coetedrez, chevalier, et Messire Jehan de Coetedrez. Partage des conquêts entre ledit feu chevalier et ladite Margilie.
19X1404 : acte entre le sire de Châteaubriand et dame Constance de Coatalan, sa compagne, fille de ladite Margilie, et noble homme Messire Jehan du Quélennec, seigneur du Faou, succession d’Even, vicomte du Faou, premier mari de ladite Constance “  et entre autres certains prisonniers anglais qui appartenaient audit feu vicomte du Faou, qui étaient à la forteresse et château de Brest, qu’il avait recouverts à la somme de 4000 écus que ladite Constance prétendait lui appartenir à cause d’une donation mutuelle entre elle et ledit seigneur vicomte du Faou, son premier mari ”.
1407 : testament de Constance de Coetelan, soeur utérine d’Even de Lanmeur, seigneur de Boyséon et de Jehan, chevaliers, morts sans hoirs, lesdits Even et Jehan, frères de Margilie de Boiséon, mère de ladite Constance de Coatelan, devenue héritière et dame de Boyséon, veuve de ( na Guy le Sénéchal, sieur de ) Coatellant, et, sesdits deux frères vivants, elle se convola en second mariage avec Hervé de Coatedres, aussi veuf de Jehanne, fille d’Yvon de Keranrais.
Acte entre M. Hervé de Coetedrez, sieur du Boyséon, héritier principal, à cause de sa compagne, de M. Even de Lanmeur, sieur de Boyséon, et de dame Jehanne de Quélen, sa compagne, ledit Lanmeur, mort sans hoir de corps en 1378.
27V1389 : acte entre ladite Margilie et M. Guillaume de Penhoat, chevalier, touchant la succession de M. Even Charruel, chevalier, pour la somme de six vingts francs d’or que devait ledit M. Even Charruel à M. Even du Boiséon, chevalier, comme principal héritier de M. Jehan du Boiséon, chevalier, son frère.
8XII1389 : acte d’exécution du testament de M. Hervé de Coetedrez, chevalier.
1369 : testament d’Even de Lanmeur, seigneur de Boyséon, ladite Margilye du Boiséon, autrement de Lanmeur, par le décès de Jehan et Even, ses frères, était héritière principale et noble de Messire Eon de Lanmeur, chevalier, seigneur de Boiséon, et de dame Constance du Ponthou, fille de M. Even du Ponthou.

La Messelière : Coetgoureden :
D’après une généalogie manuscrite de la maison de Boiséon, conservée aux archives d’Ille-et-Vilaine (Fonds de Laillé), Philippe de Coetgoureden épousa en secondes noces, vers 1428, Jeanne de Boiséon, fille d’Hervé de Coetredrez, dit de Boiséon, chevalier, seigneur dudit lieu [ vivant en 1405, fils d’Hervé de Coetredrez, chevalier, mort avant le 8 octobre 1389, veuf de Jeanne de Keranrais - fils de ....... de Coetredrez, seigneur dudit lieu ( en Trédrez, Côtes-du-Nord ), et de Françoise des Dézerts - et de Margilie de Lanmeur, dame de Boiséon, veuve du seigneur d Coetelan ; fille d’Even ou Eon de Lanmeur, chevalier, seigneur de Boiséon, mort vers 1369, et de Constance du Ponthou ], et de Béatrix de Penhoet [ mariée en 1405, fille de Guillaume de Penhoet, dit le boiteux, capitaine de Rennes lors de l’attaque de cette ville par le duc de Lancastre en 1356 ( date du Miracle de Notre-Dame de le Cité dite Notre-Dame des Miracles et des Vertus, vénérée de nos jours dans l’église Saint-Sauveur de Rennes ) - fils d’Hervé sire de Penhoet et d’Anne du Chastel - et de Jeanne vicomtesse de Fronsac, fille de Raymond vicomte de Fronsac et d’Assalide d’Albret ]. Par le contrat de mariage de Philippe de Coetgoureden et de Jeanne de Boiséon, il devait être fait assiette à ladite Jeanne d’une rente de 100 livres sur les biens de ses père et mère. Après le décès de ces derniers, ils intentèrent action à Guillaume de Boiséon, frère aîné de Jeanne. Les parties nommèrent respectivement des priseurs pour procéder au prisage des terres et assiette de la susdite rente de 100 livres et pour tiers noble, et convinrent de s’en remettre à l’avis de noble et puissant Jehan seigneur Penhoet, amiral de Bretagne, leur oncle, par acte du 25 novembre 1428. Constance de Coatellant, dame de Châteaubriand, soeur consanguine d’Hervé de Boiséon, avait fait don à ladite Jeanne de Boiséon, sa nièce, d’une ceinture garnie d’or. Cette ceinture était restée aux mains d’Hervé de Boiséon et de Béatrix de Penhoat, sa femme, fut trouvée dans leur succession par Guillaume de Boiséon, leur fils, lequel, ayant dessein de la garder, ne voulait pas reconnaître le don qui en avait été fait à sa soeur, ce qui obligea celle-ci et le seigneur de Kergourheden ( sic nda ), son mari, à former action audit Guillaume de Boiséon, et, par acte du 2 août 1430, ils s’en remirent au jugement d’Yvon de Kerouzéré, président de Bretagne. Jeanne de Boiséon était veuve de Philippe de Coetgoureden le 10 octobre 1451, époque où elle et ses frères : Jean, Arthur, Allain et Perceval de Boiséon donnaient procuration à Guillaume, leur frère aîné, pour agir contre Messire Guillaume de Penhoat au sujet de la part de Béatrice de Penhoat, mère desdits Boiséon, dans la succession de Guillaume de Penhoat et de Jeanne de Fronsac, père et mère de ladite Béatrice ( généalogie de Boiséon ). - Philippe de Coetgoureden dut avoir de son second mariage : 2e Jean, qui suit ; - 3e Philippe de Coetgoureden, abbé de Bégars.


Kerviler : répertoire général de biobibliographie bretonne :
    Coetedern :
Souvent confondu avec Coettedrez.
    Roland et Yvon seigneurs de Pennault en Pleyben ( AD44 B130 et 132 ).
    A rapprocher du nom de Lannédern paroisse voisine.

Courcy : “ d’argent au lion de gueules, écartelé de Charruel ”.

Date de création : 22/07/2008 @ 23:44
Dernière modification : 22/07/2008 @ 23:44
Catégorie : Familles
Page lue 3441 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



up Haut up

Hervé Site - © 2006-2008

Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit
d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant.
Pour ce faire, il vous suffit de m'en faire la demande par e-mail (adresse dans la boîte Webmaster).